Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Courir pour une cause

En dehors des records personnels, des objectifs et du chacun pour soi, il y a aussi la course pour des causes, la course pour les autres. C’est une option qui me tente de plus en plus personnellement, et que je trouve humainement tellement riche : courir pour une association, emmener une personne sur le marathon de Paris par ex… Tant de choses qui mettent du baume au coeur, rien qu’en regardant ces personnes, voir leurs sourires et leur bonheur d’avoir pu réaliser leurs rêves, ou d’avoir pu avoir une aide quelconque, qu’ils soient petits ou grands.

La semaine dernière j’ai eu le plaisir rencontrer Guillaume. On se suivait sur les réseaux depuis pas mal de temps et on partage la même passion : le running. Pouvoir en discuter de vive voix (c’est déjà quand même bien plus sympa 🙂 ), nous a appris que nous avons surtout la même vision de la course, les mêmes sensations par rapport à ce sport qui nous donnent bien plus que la simple satisfaction physique.

11134407_10153190437424890_45561019_n

Partager ses expériences de courses, ses habitudes aussi, ses défis lancés, c’est toujours un moment unique, que j’apprécie tout particulièrement. Justement, Guillaume a vécu une expérience un peu spéciale l’an dernier. Lors du semi-marathon de Londres, lors duquel il voulait battre son record, il a malheureusement perdu connaissance à 500m de l’arrivée… Suite à cela, il est resté dans le coma pendant 1 mois.. OUI UN MOIS… c’est fou… Il s’est finalement réveillé, sans pouvoir se reconnaître physiquement d’ailleurs (20kg de perdus), en apprenant qu’il pourrait difficilement voir plus reprendre la course à pieds.

11137014_10153190436179890_606578863_n

Aujourd’hui, Guillaume a repris du poil de la bête et se lance un nouveau défi, courir le Marathon de Londres ce dimanche. Le courir oui ? Mais pas uniquement pour lui, pour les autres cette fois-ci. Il a décidé de courir pour l’association WarChildUK, une association qui aide les enfants des pays en guerre à avoir un peu d’espoir, de courage, à pouvoir s’orienter, apprendre et réapprendre à vivre normalement ! Une belle revanche sur ce qui lui est arrivé, et surtout une façon de rendre la monnaie de la pièce. Grâce à l’aide et la présence de ses proches et de son entourage, il a pu se remettre vite sur pieds, reprendre la course, après avoir dû réapprendre à marcher. C’est une expérience qui va être exitante et qui je pense va beaucoup lui apporter notamment humainement. Avoir cette motivation de courir pour aider des enfants qui en ont besoin l’aidera sûrement quand il n’y aura plus que le mental. Sa force, ses proches, sa détermination et cette association vont, je l’espère de tout coeur, lui faire vivre un moment extraordinaire.

11096915_10153190437389890_807919407_n

Courir pour cette association lui permet de récolter des fonds pour aider WarChildUK. Ces fonds seront reversés à l’association pour venir en aide à ces enfants. En dehors de la récolte des fonds, cela permet aussi à l’association d’avoir un peu plus de notoriété et de parler de ce que les bénévoles font au quotidien. Si vous voulez vous aussi donner, vous pouvez encore le faire en allant sur ce lien : https://www.justgiving.com/GuiWarChild/ .

11117393_10153190437384890_2059048387_n

J’en parle aujourd’hui sur le blog parce que je trouve que c’est une super démarche et que dans la vie, il faut se rendre compte de ce qu’on a plutôt que d’envier ce qu’on a pas. Vouloir rendre la pareil et se rendre compte de la chance qu’il a eu d’être entouré n’est pas donné à tout le monde malheureusement, et je trouve que c’est un bon exemple à suivre. D’autant que comme je vous le disais, en dehors de son histoire, courir pour les autres c’est une autre façon de courir, de donner de soi et de se dépasser. J’ai trouvé son histoire inspirante et je lui souhaite un très beau marathon. Hâte qu’il franchisse la ligne d’arrivée dimanche et puisse avoir ce bonheur, cette revanche, ce pourquoi il s’est durement entraîné, et surtout de relever ce défi qu’il s’est lancé en venant en aide à ces enfants.

0
XOXO
signature
2 Responses
  • Audrey
    avril 25, 2015

    Comme tu le dis si bien, on vit dans un monde de chacun pour soi; pourtant comme le montre Guillaume, il faut souvent qu »on ai vécu quelques chose de troublant voir même grave pour prendre conscience qu’il faut aider les autres!
    C’est dommage! Par contre j’aime beaucoup cette initiative! Et j’aimerais moi aussi me lancer dans ce type de défi! Ca permet de fixer des objectifs plus hauts que ceux qu’on aurait pu se fixer soi même. Serais tu prêtes à te lancer ? 🙂

    • Jen
      mai 3, 2015

      Hello Audrey,

      Oui c’est malheureux d’en arriver là pour agir, mais c’est déjà une superbe initiative, car tout le monde ne le fait pas. Exactement, je suis tout à fait d’accord avec toi, et c’est un/des défi(s) qui me tien(nnen)t à coeur. Je pense que si ce n’est pas cette année, ce sera l’année prochaine, car je veux commencer par une course symbolique pour moi qui je crois est déjà passée cette année.

      A très vite,
      Jen.

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *